Et si le SEL était aussi coupable que le sucre dans la prise de poids …

Et si le SEL était aussi coupable que le sucre dans la prise de poids …

Plus la consommation de sel est importante, plus il y aura de sodium dans l’intestin (le sel, c’est du chlorure de sodium…), et plus le glucose va pouvoir être absorbé car son transport à travers la membrane intestinale nécessite du sodium.

.

Le contenu en sel des repas a donc une influence sur l’élévation de la glycémie après le repas

Idéalement, il ne faudrait pas consommer plus de 5 g par jour alors que nous en consommons plus de 10 g…

Mais il faut aussi consommer bien plus de potassium, qui est protecteur et nous aidera à préserver notre équilibre sodium/potassium.

Le potassium aide à combattre et à prévenir la rétention d’eau. Par contre, un excès de sodium associé à un manque de potassium favorise la rétention d’eau mais stimule aussi l’assimilation du glucose au niveau intestinal, qui passera ensuite dans le sang, puis sera transformé soit en glycogène et stocké dans le foie et les muscles, soit en gras et stocké dans les cellules graisseuses 🙁

En pratique :

Optimiser ses apports en potassium et diminuer le sel

  • J’augmente ma consommation de fruits et légumes, surtout les légumes verts à feuilles (épinards, bettes), la tomate, le concombre, la courgette, l’aubergine, le potiron et les légumes racines (carotte, radis, navet)…
  • Je (re)découvre les oléagineux : amandes, noisettes… riches en fibres, en précieux acides gras insaturés et en potassium ;
  • Je prends du magnésium qui diminue la rétention hydro-sodée par son rôle modulateur de la pompe sodium / potassium en favorisant la pénétra- tion intra cellulaire du potassium et la sortie du sodium ;
  • Je remplace le sel par des substituts, des épices, des aromates ;
  • Je réduis ma consommation d’aliments riches en sel (pain, charcuterie, fromage, chips, sauce soja, conserves, viandes et poissons fumés et/ou séchés…

En réduisant le sel de mon alimentation et en augmentant mes apports en potassium, je diminue la quantité de glucose absorbée au niveau de l’intestin, ce qui optimise la régulation de ma glycémie. de plus, réduire le sel et augmenter les apports en potassium améliorent ma sensibilité à l’insuline, ce qui me fait perdre du poids.


Diabète et consommation de sel

Il est important de souligner le rôle délétère d’un excès de sodium (présent dans le sel). Il s’agit d’un facteur majeur d’hypertension, de rétention d’eau et de cancer de l’estomac.

Outre ses divers effets néfastes que nous venons de citer, il en est un autre plus récemment mis en lumière.

L’excès de sodium augmente également le risque de diabète et de surpoids.

C’est ainsi que des chercheurs ont clairement démontré qu’une des techniques très utilisée de la chirurgie de l’obésité, le bypass gastrique, améliore le diabète de type 2, et ce, bien avant le début de la perte de poids.

Une des causes évoquées est que le glucose ne peut être absorbé que lorsqu’il entre en contact avec la bile (qui contient du sodium). Or, après une opération chirurgicale de type bypass gastrique, les nutriments (dont le glucose) n’entrent en contact avec la bile que dans la partie basse de l’intestin, là ou la capacité d’absorption est nettement moindre.

À l’inverse, lorsque l’on remet le glucose en présence de sodium dans la partie haute de l’intestin, celui-ci est à nouveau absorbé. Les chercheurs ont donc montré qu’on peut « forcer » l’absorption du glucose et que cette absorption dépend bien de la présence de sodium. Il faut donc veiller à réduire l’intégration simultanée du glucose et du sodium dans l’intestin.

Réf : baud et al. bile diversion in Roux-en-Y gastric bypass modulates sodium-dependant glucose intes- tinal uptake. Cell Metabolism, vol 23, issue 3, 8 March 2016

Pierre van vlodorp

Extrait de notre livreLes ERREURS qui vous empêchent de MAIGRIR