Faire le BON CHOIX : Les graisses

Faire le BON CHOIX : Les graisses

Suite à l’émission “EN CUISINE” avec Steve DELAUNOY, Candice KOTHER où j’ai été invité pour parler des huiles en cuisine (chaudes et froides), leurs vertus, propriétés, apports, bienfaits…, je viens de faire un article sur ce sujet pour aider les auditeurs à faire le bon CHOIX !

> Possibilité de ré-écouter l’émission à la fin de cet article.

Capture d’écran 2015-07-17 à 11.33.32

Avec 9 kcal /gramme, les graisses sont bourrées d’énergie. Montrées du doigt, elles sont devenues la hantise du grand public, notamment des adeptes de la « perte du poids ». Mais en traquant les graisses et en cherchant à les exterminer de notre alimentation, on a créé des déséquilibres lourds de conséquences.

Car ce n’est pas tant la quantité de graisses ingérées qui est importante mais plutôt la nature de ces graisses. Concentrez votre consommation sur les graisses riches en acides gras oméga-3, dits « essentiels ». Ils sont par conséquent indispensables au bon fonctionnement de nombreux processus vitaux.

Origine animale : saumon sauvage, sardine, hareng, maquereau.

Capture d’écran 2015-07-17 à 09.37.27

Remarque : Les principales sources marines d’oméga-3, poissons, coquillages et crustacés, sont polluées par organochlorés, dioxines, perturbateurs endocriniens, mercure, et même arsenic, tous carcinogènes. Alors, comment se procurer ses acides gras oméga-3 sans s’intoxiquer ? Il est avant tout recommandé d’éviter les poissons prédateurs : requin, espadon, thon, daurade qui contiennent le plus de polluants. Il est également conseillé de ne pas consommer de grandes quantités de coquillages et de panacher ses apports en oméga-3 d’origine marine et d’origine végétale (colza, noix…)

Origine végétale : huile de colza, de noix, de lin.

Capture d’écran 2015-07-17 à 09.36.31

En pratique, il faut veiller à un bon équilibre des apports en Oméga-6 et 0méga-3 (4/1), tout en baissant les acides gras saturés (viandes grasses, laitages…)


A préférer : 

En tartinable : Beurre enrichi en AGPI Oméga-3 ou de l’huile d’olive. Purées d’oléagineux (amande, sésame…)

Pour les cuissons : huile d’olive (ne pas faire fumer !!!), graisse d’oie.

Une méta-analyse de 19 études comprenanr 13 800 patients et 23 340 témoins, met en évidence que la consommation la plus élevée d’huile d’olive est associée à une réduction de

  • 59% de l’incidence de tous cancers
  • 45% de la fréquence de cancer du sein
  • 64% le risque de cancers digestifs.
Theodora Psaltopoulou et al, Olive oil intake is inversely related to cancer prevalence: a systematic review and a meta-analysis of 13800 patients and 23340 controls in 19 observational studies, Lipids Health Dis, 2011 ; 10: 127

Pour les préparations froides : huile de colza, noix, lin, soja, olive

Attention à la qualité des huiles : Bio, 1ère pression à froid ET dans des bouteilles en verre


A éviter : 

Graisses brunies, saindoux, graisse de lard.

Huiles riches en Oméga 6 : Tournesol, Maïs…

Margarine frigo-tartinable (aux graisses hydrogénées > plus toxiques que le beurre !!!)

+ ATTENTION au graisses TRANS :

Capture d’écran 2015-07-17 à 11.41.35

Etudes :

Capture d’écran 2014-12-09 à 14.13.35   Capture d’écran 2014-12-09 à 14.13.46   Capture d’écran 2014-12-12 à 18.15.57


Capture d’écran 2015-07-13 à 13.53.35Pour en savoir encore plus.. Ecoutez l’émission “EN CUISINE” avec Steve DELAUNOY, Candice KOTHER où j’ai été invité pour parler des huiles en cuisine (chaudes et froides), leurs vertus, propriétés, apports, bienfaits…

      Re-Ecouter l"émission


Pierre Van Vlodorp & Isabelle Rome