Maigrir = Perdre du GRAS

Maigrir = Perdre du GRAS

Petit article pour mes patientes : Mesdames quand vous êtes malheureuses de ne pas avoir perdu de poids et que je vous répète que vous avez quand même maigri > vous avez pris du muscle et perdu de la graisse : génial !!! Quand vous allez chercher un pantalon, demandez-vous un pantalon 70kg ?!?!?!?

Le GRAS est plus volumineux que le muscle

Ci-dessous nous voyons des personnes qui ont le même poids MAIS une silhouette différente. Ceci est possible car le muscle possède une densité plus importante que la graisse. il pèse plus lourd. Il est donc possible de ne pas perdre du poids MAIS de MAIGRIR : prendre du muscle et perdre de la graisse si l’on pratique régulièrement un sport. C’est pour cette raison que la mesure la plus importante n’est pas le poids mais les “cm” et votre composition corporelle. Personnellement, je mesure le tour de taille de mes patients et leurs % de masse graisseuse à chaque consultation.

IMG_0013 Capture d’écran 2015-05-19 à 16.14.45

VOS Muscles = VOS chaudières

Le métabolisme de base, c’est-à-dire les calories brûlées au repos par votre organisme, dépend de votre masse musculaire. Il est donc important de maintenir sa masse musculaire à un bon niveau pour brûler naturellement les calories ingérées.

Un régime entraîne forcément à la fois une perte de masse maigre et un abaissement du métabolisme de base. La masse maigre étant une source principale de dépenses énergétiques, ces deux phénomènes entraînent une réduction des dépenses, lorsque le régime va s’achever, l’organisme va “profiter” plus qu’avant du même nombre de calories. D’où la tendance à reprendre le poids perdu > YO-YO.  En voici l’illustration :


Capture d’écran 2015-05-19 à 09.25.30

Malheureusement on reprend plus facilement de la masse grasse que de la masse maigre. En-effet, non seulement la réduction de la masse maigre produit un organisme plus économe aux niveau métabolisme de base et des dépenses à l’effort, mais l’augmentation de la masse grasse, en améliorant l’isolation thermique, entraîne aussi une économie au niveau de la thermogenèse.

Régime : “La courte période qui précède une prise de poids” 🙂

Vous comprendrez qu’il n’est pas étonnant que la reprise de poids soit souvent supérieure au poids d’avant le régime et que la résistance à l’amaigrissement s’accroisse, produisant des obèses “petits mangeurs” qui ne perdent plus de poids malgré des apports caloriques faibles.

Par ailleurs, les régimes aggravent des déficits en vitamines et minéraux. Or, ces déficits peuvent être des facteurs importants dans le surpoids.

  • Un déficit en Fer est associé à une baisse de la thermogénèse
  • Un déficit en Magnésium et en Vit B réduisent le transport et l’utilisation de glucose, augmentent l’insulinorésistance et l’hyperinsulinémie

Il est donc essentiel d’aborder la correction des surpoids non pas par une approche ponctuelle, mais dans une perspective de permanence, en recherchant et en corrigeant des déficits en vitamines et en minéraux et en rééquilibrant les systèmes impliqués dans les comportements alimentaires. Sans quoi, les conseils alimentaires ont peu de chance d’être suivis et d’être efficaces! Pour en savoir plus : notre approche du surpoids.

Il est bien entendu essentiel de maintenir une activité physique ludique et régulière qui a comme objectif d’augmenter la masse musculaire mais aussi la densité des chaudières au sein du muscle (les mithochondries) , donc on rentre dans un cercle vertueux qui permet progressivement d’inverser l’excès de MG accumulée jusqu’alors.

Etude :

Cette étude nous montre qu’il est facile de perdre du poids mais l’important est de perdre principalement de le graisse. Ces 2 personnes ont perdu pratiquement le même poids (5,9 kg >< 5 Kg) mais  les résultats en terme de silhouette sont radicalement différents : 0,9 kg de  masse grasse >< 6,8 Kg !! De plus celle qui a perdu 5 Kg de masse maigre est certaine de reprendre vite son poids initial et plus.

Capture d’écran 2015-05-18 à 21.44.27

Pierre Van Vlodorp